royal lepage

819 246-1000

Découvrez nos conseils

Articles Par date de publication

details
Date de publication : [2014-12-08]

Comment bien fixer un prix de sa propriété

L’une des étapes essentielles est d’établir un prix de vente réaliste, tout en évitant de sous-évaluer ou de surévaluer votre propriété. Pour y arriver, vous devez connaître l’état actuel du marché.

Un courtier qualifié vous fournira une opinion éclairée concernant la valeur marchande de votre maison. Comment? En la comparant aux propriétés semblables actuellement en vente dans le voisinage ou qui ont été vendues récemment. Il vous sera ainsi plus facile de fixer un prix de vente juste et compétitif.

Vous devez également identifier avec votre courtier les éléments qui peuvent affecter positivement ou négativement la valeur de votre maison, comme :

  •  le site et les environs;

  •  les dimensions;

  •  l’année de construction et l’état de conservation de l’immeuble;

  •  le nombre et la disposition des pièces;

  •  les matériaux de construction utilisés;

  •  l’aménagement du terrain;

  •  les caractéristiques particulières du secteur;

  •  un garage, une thermopompe, un foyer, des rénovations récentes, etc.

Cet exercice vous incitera peut-être à ajuster le prix demandé. Un prix trop élevé par rapport au marché risque d’éloigner les acheteurs et d’augmenter le temps nécessaire à la vente. Rappelez-vous qu’un immeuble trop longtemps sur le marché tend à perdre de la valeur aux yeux des acheteurs.

Si vous désirez modifier le prix demandé une fois votre contrat signé, votre courtier remplira le formulaire obligatoire Modifications, que vous devez signer tous les deux.

Vous devez indiquer si votre propriété (incluant la copropriété divise ou par indivision) est assujettie à la TPS et à la TVQ. De manière générale, la vente d’un immeuble d’habitation qui n’est pas nouvellement construit et qui n’a pas fait l’objet de rénovations majeures est exonérée de la TPS et de la TVQ. S’il y a lieu, vous devrez fournir dès que possible à votre courtier la proportion dans laquelle l’immeuble est assujetti à ces taxes.

Pour ce faire, votre courtier vous guidera dans les démarches pour obtenir cette information auprès d’un expert en la matière, tel votre comptable ou votre fiscaliste et, au besoin, auprès des autorités fiscales.

Contactez Fernande et son équipe dès maintenant pour prendre rendez-vous.

 

Souce : Chambre immobilière de l'Outaouais


​À lundi prochain!